Volleyball Canada

Actualités

Le Terre-Neuvien Max Burt annonce sa retraite de l’équipe nationale

Max Burt a annoncé sa retraite de l’équipe nationale masculine de volleyball.

« Cela a été un immense honneur de représenter notre pays au cours des neuf dernières années, a dit Burt, qui vient de Gander, à Terre-Neuve, et qui a joué pour l’Université Dalhousie. Le volleyball m’a créé des occasions incroyables et m’a permis de vivre une vie dont je rêvais quand j’étais enfant. J’espère, comme ceux avant moi, que j’ai pu inspirer d’autres Canadiens des Maritimes avec des rêves de petite ville. »

Les faits saillants dans la carrière de Burt avec l’équipe nationale incluent avoir gagné la médaille d’or au championnat de la NORCECA en 2015 au Mexique et avoir participé à la Ligue mondiale à Halifax plus tôt cette année-là. « Ces matches dans la Ligue mondiale ont été mes premiers matches officiels avec la formation A et faire cela si près de chez-moi à Halifax a été incroyablement spécial. »

Burt, un bloqueur au centre de 6 pieds et 9 pouces qui a aussi joué professionnellement en Europe pendant plusieurs années, planifie passer plus de temps avec sa jeune famille et commencer la formation de contrôleur aérien au début de l’année prochaine. L’athlète de 30 ans s’attend aussi à commencer à entraîner dans une école secondaire locale à Gander et à être impliqué dans le volleyball à Terre-Neuve dans l’avenir.

« Je veux remercier tous les entraîneurs avec qui j’ai eu l’honneur de travailler au cours des années, incluant Glenn Hoag, Larry McKay, Stephane Antiga, Georges Laplante, Dan Ota (Dalhousie) et tous mes coéquipiers qui m’ont inspiré et motivé à être un meilleur joueur et une meilleure personne chaque jour », a-t-il dit.

Burt rend aussi hommage à Deon Goulding, un membre du Temple de la renommée sportive de T.-N., qui a eu une influence dans sa carrière dans le sport. « Je veux aussi spécialement remercier mon ami et mentor, Deon Goulding, un ancien membre de l’équipe nationale, aussi de Terre-Neuve et Labrador. Si cela n’avait pas été des conseils de Deon et qu’il m’a enseigné la voie à un jeune âge, je ne me serais jamais rendu à ce niveau dans le sport. Il a pavé la voie pour les jeunes comme moi pour pouvoir même rêver que c’était possible. »