Vente après les Championnats nationaux de 2024

Disponible sur volleyballstuff.net maintenant jusqu'au 19 juin @ 2pm MT

En savoir plus

Volleyball Canada

Actualités

Volleyball Canada et ses partenaires communautaires contribuent au développement du sport dans les communautés autochtones

Grâce à la subvention « Le sport communautaire pour tous » octroyée par Sport Canada, Volleyball Canada contribuera au développement de programmes de volleyball dans 19 communautés autochtones du Québec, y compris au Nunavik. Voici les communautés ciblées : Akwesasne, Chisasibi, Inukjuak, Kangirsuk, Kawawachikamach, Kuujjuaq, La Romaine, Listuguj, Mingan, Mistissini, Natashquan, Odanak, Pakuashipi, Puvirnituq, Uashat Maliotenam, Salluit, Timiskaming et Winneway.

Les fonds octroyés permettront aux communautés de bénéficier d’équipement, de formations d’entraîneur et d’un soutien pour leurs programmes de volleyball pour les jeunes.

Le projet aidera les communautés éloignées qui manquent d’infrastructures et d’entraîneurs qualifiés à offrir aux jeunes athlètes des expériences de volleyball sécuritaires, amusantes et stimulantes. Il contribuera aussi au processus de rétablissement suite à la pandémie en ramenant des programmes de sport organisé dans les communautés.

Pour offrir ces services et appuyer ces programmes au sein des communautés autochtones, Volleyball Canada (VC) s’est associé aux agents de liaison autochtones de la GRC du Québec et à la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL). Grâce à ce projet, VC formera 150 entraîneurs qui pourront à leur tour rejoindre environ 1500 jeunes athlètes.

« La CSSSPNQL est toujours très heureuse de collaborer à des initiatives novatrices et rassembleuses. C’est pourquoi elle est fière d’être associée à l’initiative lancée par Volleyball Canada, qui permettra d’améliorer la pratique d’activités physiques et sportives pour la population des Premières Nations au Québec, » explique Jessie Messier, Gestionnaire des services de santé de la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador.

La Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) est une organisation dont le mandat est d’accompagner les Premières Nations au Québec dans l’atteinte de leurs objectifs en matière de santé, de mieux-être, de culture et d’autodétermination.

Le transport de l’équipement, qui est extrêmement coûteux pour ces communautés éloignées, sera assuré par la GRC, un autre partenaire clé de ce projet. La GRC offrira aussi le transport aux formateurs d’entraîneurs pour les séances.

« Nous sommes très fiers de faire partie du projet. Une partie de notre mandat, à la stratégie autochtone de la GRC, est de créer des rapprochements avec les communautés. Faire partie de ce projet ayant comme objectif principal de joindre les enfants et adolescents du plus grand nombre de communautés possible fut un naturel pour nous, » explique Simon Lachapelle, membre du comité de liaison autochtone de la GRC. L’implication dans le sport à un jeune âge est un des facteurs clés d’une santé saine que ce soit physiquement, psychologiquement ou socialement. Dès la première fois que nous nous sommes assis avec l’équipe de Volleyball Canada et CSSSPNQL, nous avons réalisé que chacun d’entre nous avait le même objectif et nous avons été depuis  fébriles à l’idée d’un jour voir naître ce projet et aujourd’hui nous y sommes. »

La première formation d’entraîneur a été offerte à 12 participants à Listuguj par Monette Boudreau-Carroll, formatrice d’entraîneurs de VC, du 20 au 22 janvier dernier. Les prochaines formations d’entraîneurs sont prévues du 6 au 9 mars à Chisasibi, du 11 au 14 mars à Puvirnituq et du 24 au 26 mars à Timiskaming. D’autres ateliers et programmes de volleyball sont prévus jusqu’en juin 2023 dans toute la province.

« Ce fut un excellent début pour reconstruire la base du volleyball au sein de notre communauté. Il est très important d’offrir à nos bénévoles une formation d’entraîneur adéquate et des occasions de développer leur boîte à outils d’entraîneur », déclare Tyler Gideon, enseignant à l’école Alaqsite'w Gitpu de Listuguj, qui est située à Gespe'gewa'gi (« Les dernières terres »), le septième et plus grand district de Mi'gma'gi.

Block image placeholder

Photo : L’équipement de volleyball est chargé dans les véhicules de la GRC à l’entrepôt de Catsports afin d’être livré dans les communautés. De gauche à droite, on reconnaît Olivier, Michel, Kevin et Vanessa de Catsports.

« L’une des grandes priorités de notre gouvernement est d’aider les Canadiennes et Canadiens à adopter un mode de vie plus sain. Nous savons qu’encore aujourd’hui, il existe des obstacles majeurs à la pratique du sport. C’est pourquoi nous investissons dans des organismes comme Volleyball Canada, ce qui contribuera à renforcer notre engagement à édifier des communautés plus fortes et plus saines partout au pays. Ensemble, nous rendrons le sport plus inclusif, plus équitable et plus accessible au Canada. »

L’honorable Pascale St-Onge — Sports et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec